Chasaadd

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Chasaadd

Juin 2014 : "votre soutien moral compte autant que l'argent"

IMG 9963 light Le 13 juin dernier, 28 personnes participaient à l'assemblée générale annuelle de la Chasaadd France, à la ferme de Jérome : on a poussé les cageots, trouvé des chaises et un projecteur, à la bonne franquette donc.

La bonne nouvelle de l'année était assurément la mise en service du puit que nous avons financé avec l'aide de la communauté d'agglomération d'Aubagne (le solde de subvention est d'ailleurs en cours de demande).La mauvaise nouvelle de l'année était par ailleurs le refus des services fiscaux d'intégrer nos dons aux exonérations. 

Le compte rendu du voyage au Cameroun de Nicolas et de son épouse en décembre dernier et la rencontre récente à un colloque à Montpellier sur l'agriculture familiale ont tous deux permis de rappeler une chose simple : "Le soutien  moral que vous nous prouvez depuis plusieurs années, indique Elisabeth Atangana, est aussi important, si ce n'est plus, que votre soutien financier"

 

Avril 2014 : Inauguration du puits de Nkol Ebiandi avec la Chasaadd,

projet puits aperçu dune pompe OTELEVoici le message transmis au Cameroun par Jérôme Laplane, le président de Chasaadd-France
"Mesdames, Messieurs,
Les péripéties successives qui  ont précédées le creusement de ce  puits nous ont empêché de participer aux réjouissances de ce jour. De France, nous sommes cependant fiers de poursuivre les actions que Chasaadd Cameroun a mis en place depuis tant d’années auprès des  populations de brousse. Grâce à la mobilisation des donateurs en France, ce puits  est l’exemple concret de la durabilité de notre partenariat.
Nous espérons que les familles du village de Nkol Ebiandi, qui se sont mobilisées elles aussi, pourront mesurer des améliorations au quotidien. Nous espérons un retour de témoignages de ces changements,  avec des photos ou des petites histoires qui ne manqueront pas d’arriver. Ce sont ces petites histoires là qui écrivent la grande Histoire.
Evidement, la ténacité d’Edith autour de ce creusement, et l’implication d’Elisabeth Atangana à la fois au niveau local et de ses actions à l’international, sont pour beaucoup dans cet aboutissement. Merci beaucoup aussi à chaque personne qui a été concernée et qui a donné du temps, de l’énergie ou du travail pour la réalisation de ce puits. La mise en place des ces relations Nord /Sud est la promesse de nouvelles opportunités pour la construction d’un monde meilleur."

 

Novembre 2013 : venez au festival Alimenterre

Lundi 4 novembre à 20h
à la salle Jean Renoir (MASC),
Bd Voltaire, La Penne sur Huveaune (Parking à côté)

Vous êtes invités
par le groupe des 9 du pays d'Aubagne à un débat sur la souveraineté alimentaire et l'accaparement des terres faisant suite à la projection de 2 courts métrages:

« Les déportés du libre-échange »Film réalisé par Marie-Monique Robin en 2012

L’Accord de Libre Échange Nord-Américain (ALENA) promettait un développement des échanges commerciaux entre les États-Unis, le Canada et le Mexique, pour le bien-être général. Seize ans après, le constat est amer. L’ALENA a laminé l’agriculture mexicaine. Le Mexique a du démanteler le système qui permettait son autosuffisance. Le maïs américain, transgénique et subventionné, a inondé le pays, vendu trois fois moins cher que le « criollo » local. .

« Ruée sur les terres irrigables de l’Office du Niger » Film réalisé par Philippe Revelli
Au Mali, des accords portant sur plusieurs centaines de milliers d’hectares de terres agricoles de l’Office du Niger ont été signés entre le gouvernement et des investisseurs privés ou publics. Mal informée et rarement consultée, la population subit aujourd’hui les premières conséquences de ces grandes manœuvres foncières…

Débat en présence de Materne MAETZ , économiste agricole :

Ces deux films soulèvent plusieurs problèmes :

  • Quelle agriculture voulons-nous pour demain ?
  • Quelle souveraineté alimentaire pour les peuples ?
  • Quel rôle des citoyens et de la société civile dans des accords comme ceux de l’ALENA ?
  • Migrations de travailleurs (exode rural, familles éclatées, immigration illégale)
 

Décembre 2013 : Otélé met le puit sur son planning de 2014

projet puits aperçu dun forage en cours pompe OTELELa question du chèque perdu depuis octobre entre Chasaadd Cameroun et le creuseur de puits suisse est résolue !  Un coup de fil décisif des gérants suisses à leur banque lors de la visite de Nicolas et de son épouse au Cameroun a permis de lever l'embrouille inter-bancaire. C'est une petite chose qui permet de retrouver la bonne foi de part et d'autre. L'argent est bien sur le compte du programme Eau potable de la fondation suisse St Martin, basée à Otélé. Le puits de N'kolakono peut donc être mis sur leur planning : Le délai de janvier 2013 a été indiqué (les Suisses vont tenir compte de notre versement depuis octobre pour nous insérer dans leur programme apparemment chargé).

Par contre, la contribution des populations est en attente à ce jour. Le chef du village devait récupérer l'argent liquide du groupe, confié à un tiers, puis le verser sur le compte Chasaadd et enfin apporter le reçu. Cela devait être fait deux jours après la visite de Nicolas et de son épouse, puis cinq jours après. Il faudra qu'Edith le relance, peut-être plusieurs fois !

En conclusion, ce projet là semble près d'aboutir. Cependant l'implication des villageois est vraiment une obligation. Croisons les doigts (et relançons-les !).

 

Octobre 2013 : Le puits à nouveau possible une fois les élections passées

election camerounMaintenant que les élections sont passées (à la toute fin septembre), le travail sur le puits de Akono peut reprendre. En effet, comme c'est souvent le cas, la campagne électorale a un peu perturbé le processus : les villageois qui s'étaient réunis pour demander le puits et participer au financement ne répondaient plus aux contacts de la Chasaadd Cameroun. De son côté, la Chasaadd France s'est un peu inquiétée devant ce silence radio, après une démarche de mobilisation étalée sur plusieurs mois. Heureusement, un coup de fil d'Elisabeth Atangana à Jérome Laplane, doublé d'une conversation avec la maire d'Akono (elle a été renouvelée dans ses fonctions), a permis de retrouver le fil. On continue et on croise les doigts pour que la prochaine visite de terrain de Nicolas, membre du conseil d'administration de la Chassaadd France, soit l'occasion d'inaugurer le puits en fonctionnement !

 


Page 4 sur 6