Chasaadd

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Février 2016 : le nouveau projet "Semences" pose trois questions

Les paysans du Cameroun qui s’occupent de la banque de semences, et qui cultivent déjà des tomates, nous ont soumis un projet intéressant : mettre  en  place  des  cultures  de  porte-graines  afin de récolter des semences reproductibles.

Des graines de tomates fournies de   Cyriaque  et  Judicaël  Crosnier-Mangeat  (Société Agrosemens)  installés  près  d’Aix-en-Provence, seront mises en culture dans le respect du cahier des  charges  « agriculture  biologique » (et  en  saison  sèche  afin  d’éviter  les  maladies cryptogamiques).

Des tomates produites seront extraites les graines selon un protocole bien défini,  puis  séchées  et  stockées.  Une  partie  sera  redistribuée  localement,  une  autre  sera envoyée  en  France,  pour  être  calibrée.  Agrosemens rachètera ces semences au même prix  qu’à un  producteur de France. C'est une ressource financière nouvelle pour la Chasaadd Cameroun.
Pour réussir ce projet,

trois questions doivent être traitées :
-  La premiere est le coût des semences de départ,  évalué à 300 € et pris en charge en totalité par Agrosemens.
-  La seconde est la certification biologique exigée. Un devis est en cours d’élaboration avec des organismes officiels locaux.
-  La troisième incontournable est de d’organiser l’irrigation de la parcelle, en utilisant le moins d’eau possible par la pose de goutte à goutte. Une motopompe relèvera et filtrera l’eau pour la rendre compatible avec ce type d’irrigation.
Le coût total de l’action s’élèvera à 3 300 €.